Rwanda : Comment vivre vingt ans après le génocide ? avec Jean-Baptiste Bizimana, coordinateur de l’association AMI

Grille des
 Programmes
 et Podcasts


Nos Reportages

L'affiche suisse
 du XXIe Siècle


Actions culturelles

Archives
 programmes


Qui sommes-nous?

On en parle...

 
     

20 ans après le génocide
Comment vivre au Rwanda ?
avec Jean-Baptiste Bizimana,
coordinateur de l’association AMI

Dans une étude parue en 2010 au Rwanda, on estimait à 30 % la population souffrant de syndromes post-traumatiques aigus. Comment parler de réconciliation après un génocide ? Bourreaux et victimes peuvent-ils cohabiter et vivre ensemble ? Et à quel prix, après les massacres commis ? Quelle justice appliquer après tant de crimes de masse ? Comment « faire mémoire », vingt ans après, avec les jeunes générations, pour que l’idéologie du génocide ne revienne pas ? Peut-on prévenir un génocide ?

C’est pour répondre concrètement à ces questions sur le terrain qu’est née l’Association Modeste et Innocent (AMI), à Butare, au Rwanda. L’organisation a reçu plusieurs distinctions internationales pour son travail, notamment le Prix Oecuménique de la Paix en 2014, délivré par cinq ONG allemandes. Elle est également soutenue par le Canton et la Ville de Genève, en Suisse.

Son coordinateur, Jean-Baptiste Bizimana, a passé par des études de philosophie et de théologie, avant d’embrasser la carrière d’agent de développement. Il nous explique les défis auxquels doit faire face la société rwandaise pour parvenir au «vivre ensemble», une génération après le génocide (interview d’avril 2014).


Interview et photos : Jean Musy
Réalisation technique : Cyril Cailliez


Jean-Baptiste Bizimana
/ DR / Jean Musy (2014)

Mardi 18 avril 2017

Clés de Lecture

20 ans après le génocide
Comment vivre au Rwanda ?

avec Jean-Baptiste Bizimana,
coordinateur de l’association AMI